Livraison gratuite à partir de 100€ en Belgique, France, Pays-Bas, Allemagne et Luxembourg !

Déja client dans nos magasins ? Activez votre compte et créez votre nouveau mot de passe

Guides d'achat

Comment choisir ses chaussures de randonnée

La Team Lecomte

Choisir la bonne paire de chaussures de randonnée est une affaire de compatibilité. Les bottines de vos rêves doivent aller de paire avec comment et où vous comptez marcher. Avant de serrer le noeud, par contre, assurez-vous qu’elles conviennent à vos pieds.

  • Types : Vous avez l’embarras du choix, des chaussures de trail ultralight aux bottines d’alpinisme.
  • Composants : Comprendre les différentes matières qui constituent les chaussures peut aussi vous aider à faire votre choix.
  • Adaptation au pied : Personne n’a jamais apprécié une paire inadaptée à ses pieds. L’écart se creuse entre les ampoules et l’effet pantoufle.

Types de bottines

Chaussures pour petite randonnée : Les modèles à tige basse avec semelles intermédiaires souples sont excellents pour les petites randonnées d’un jour. Certains backpackers recherchant la légèreté optent même parfois pour ce type de chaussures pour des voyages plus longs.

Nos chaussures de randonnée

Chaussures pour moyenne et longue randonnée : Cette catégorie de modèles à tige moyenne et haute est faite pour les randonnées d’une journée ainsi que pour les courts voyages en sac à dos léger. Les semelles sont souvent souples et requièrent peu de temps d’adaptation pour les pieds, mais n’ont pas le support et la durabilité des bottines de trekking.

 

Bottines de trekking : Elles sont fabriquées afin de pouvoir supporter des charges plus lourdes pendant plusieurs jours sur des chemins accidentés. La plupart d’entre-elles ont des tiges hautes qui englobent les chevilles et leur confèrent un excellent soutien. Durables et soutenantes, avec des semelles davantage rigides que les chaussures plus légères, elles sont parfaites pour des randonnées sur- et hors-pistes.

Nos bottines de randonnée

Composants des bottines

Enveloppe externe

Les différents matériaux ont un impact sur le poids, la respirabilité, la durabilité et la résistance à l’eau de la bottine.

  • Cuir pleine fleur : Le cuir pleine fleur offre une excellente durabilité ainsi qu'une résistance à l’abrasion et à l’eau. Il est communément utilisé sur les bottines de trekking faites pour supporter les plus longs voyages, les charges plus lourdes et les terrains accidentés.
  • Croûte de cuir (ou cuir refendu) : Le cuir refendu est habituellement associé avec du nylon ou du mesh en nylon dans le but de créer une bottine légère offrant une excellente respirabilité. Il s’agit du cuir brut qui n’a pas été brossé. Il est résistant mais présente des irrégularités. Moins cher à produire, il résiste aussi moins aux abrasions et à l’eau.
  • Cuir nubuck : Le cuir nubuck est un cuir pleine fleur qui a été poli afin de ressembler à du daim. Il est très durable, résiste à l’eau et à l’abrasion. Il est aussi assez souple, mais prend plus de temps à se donner avant une randonnée.
  • Synthétique : Polyester, nylon et “cuir synthétique” sont tous présents dans les bottines modernes. Ils sont plus légers que le cuir, se donnent plus rapidement, sèchent plus vite et, souvent, coûtent moins cher. Inconvénient : Ils s'abîment plus rapidement à cause des coutures présentes à l’extérieur.
  • Membranes imperméables : Les bottines et chaussures dites “imperméables” sont fabriquées avec une membrane imperméable/respirante (Gore-Tex, eVent, Climactive…) afin d’avoir les pieds secs en cas de conditions humides. Inconvénient : Le manque de respirabilité causé par la membrane peut provoquer plus de transpiration.
  • Vegan : Les chaussures de marche vegans sont fabriquées sans matière animale ni produits fabriqués à partir d’animaux.
  • Isolation : L’isolation synthétique est ajoutée dans certaines bottines d’alpinisme pour apporter chaleur et confort lors d’ascensions neigeuses ou sur glaciers.

Semelles intermédiaires

La semelle, qui fournit l’amorti, protège les pieds des chocs et détermine largement la rigidité de la chaussure. Des bottines rigides peuvent sonner comme étant une mauvaise chose, mais pour de longues randonnées sur un terrain rocailleux et inégal, elles peuvent apporter un plus grand confort et une meilleure stabilité. Une bottine rigide permettra à votre pied de rester en place lorsque vous marchez sur des rochers ou des racines. Les matériaux les plus utilisés pour fabriquer les semelles sont l’éthylène-acétate de vinyle et le polyuréthane.

  • L’éthylène-acétate de vinyle est un peu plus amortissant, léger et moins cher. Les semelles en utilisent des densités variées dans le but de fournir le support adéquat (autour de l’avant-pied par exemple).
  • Le polyuréthane est généralement plus ferme et plus durable. On le trouve donc plus souvent dans les chaussures de montagne et de trekking.

Support interne

On peut trouver des tiges plus ou moins longues de 3 à 5 mm d’épaisseur situées entre la semelle intermédiaire et la semelle extérieure. Elles apportent une rigidité en plus pour pouvoir supporter plus de poids. Leur longueur varie; certaines prennent l’entièreté de la semelle, quand d’autres ne couvrent que la moitié.

Une autre technique consiste à insérer une “plaque” fine et semi-souple entre la semelle intermédiaire et la semelle extérieure, ainsi que sous la tige décrite précédemment. Elle empêche le pied de se faire broyer par les racines ou les pierres.

Semelles extérieures

Chaque semelle est constituée de caoutchouc. Certaines - fabriquées pour les bottines d’alpinisme ou trekking - contiennent du carbone pour augmenter leur dureté. Cela augmente leur durabilité mais peut les rendre glissantes si vous vous écartez du sentier.

  • Sculpture/relief : Des sculptures profondes et épaisses (comparables avec les pneus de voiture) sont employées pour les chaussures de trekking et alpinisme pour améliorer leur accroche. Au plus elles sont espacées, au mieux sera la traction et au mieux elles évacueront la boue.
  • Frein-cheville : Il se réfère clairement à la zone arrière de la semelle. Il réduit les risques de glissade en pente.

Compatibilité avec des crampons

Si vous prévoyez de faire de l’alpinisme ou de la randonnée d’hiver, avoir des bottines compatibles avec des crampons est essentiel pour votre sécurité. Demandez à votre spécialiste de vous indiquer les bottines correspondantes. Découvrez notre choix de chaussures d'alpinisme.

Adaptation au pied

Les chaussures de randonnée devraient être confortables en chaque point, serrer nulle part et permettre à vos orteils de gesticuler librement. Nous vous conseillons d’essayer vos futures bottines à la fin de la journée ainsi qu’avec les chaussettes que vous prévoyez de porter.

Connaissez votre taille. Il est préférable de connaître la longueur et la largeur de votre pied, ainsi que la longueur de son arche. Demandez à être assisté par un spécialiste en magasin.

Pour plus de précision, sortez les semelles internes des chaussures et placez vos pieds dessus afin de réaliser l’espace que vos pieds prennent à l’intérieur; vous devriez pouvoir insérer votre pouce entre votre talon et l’arrière de la chaussure.

Essayez vos chaussures à la fin de la journée. Normalement, vos pieds gonflent un peu pendant la journée, ils seront donc plus larges à ce moment. Cela vous évitera d’acheter des chaussures trop petites.

Si vous portez des semelles orthopédiques, amenez-les avec vous. Elles auront un impact important sur vos bottines.

Portez des chaussettes appropriées. Des chaussettes familières vous aident à aisément voir si la paire vous va. Assurez-vous que leur épaisseur corresponde à ce que vous porterez durant votre marche. En outre, préférez des chaussettes en synthétique ou en laine plutôt qu’en coton. Cette matière sèche très lentement et vous donnera des ampoules en cas de frottements. Découvrez notre sélection de chaussettes.

Prenez votre temps en les essayant. Promenez vous dans le magasin. Montez et descendez les escaliers. Trouvez une surface inclinée et marchez dessus.

Décrivez vos sensations à votre spécialiste. Vous n’avez pas envie de ressentir des bosses gênantes ou des coutures, des pincements à l’avant de votre pied, ou encore moins d’avoir les orteils coincés dans le fond de la chaussure lorsque vous descendez sur un plan incliné. De plus, si les chaussures sont lacées fermement et que vous ressentez toujours de l’espace au-dessus du pied, c’est que le volume n’est pas bon.

Lorsque vous commandez en ligne, préférez une marque que vous connaissez. La plupart des marques ont tendance à utiliser un modèle de pied constant à chaque collection. Vous avez donc plus de chance de viser juste.

Variez votre façon de faire vos lacets. La manière dont vous lacez vos chaussures peut avoir un impact sur la compatibilité de vos bottines.

Essayez d’autres semelles intérieures. Il existe des semelles - autres que celles fournies avec vos chaussures - qui peuvent améliorer le confort, support et pointure, ou les trois en même temps. Posez la question à un spécialiste.

Faites en sorte que vos chaussures se donnent avant votre première randonnée. Trop de marcheurs négligent cette étape et se retrouvent malheureusement avec des douleurs aux pieds.

À lire aussi...

Check-list du backpacker
Check-list du backpacker

Donnez votre avis sur cet article !

La Team Lecomte
La Team Lecomte

Notre équipe est composée de passionnés de sports extérieurs en tout genre. Pratiquants aguerris, ils sont toujours prêts à vous offrir les meilleurs conseils en fonction de vos besoins.



To Top