Pourquoi la technique de l’oignon en montagne ?

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la technique de l’oignon. Non, non pas celle pour éviter de pleurer en épluchant votre condiment préféré, mais celle de la superposition de vêtements. Les innovations technologiques ont permis l’application de ce système sur les vêtements de randonnée. Ainsi vous bénéficiez d’une température confortable aussi bien pendant l’effort qu’à l’arrêt. Laissez-moi vous expliquer.

Ca caille !

Avoir froid, c’est sans doute la pire des choses en montagne ou en randonnée. En plus d’être parfois dangereux, ça gâche souvent tout le plaisir de la sortie. Le froid n’est vraiment pas agréable mais souvent le chaud est un faux ami. Je m’explique. Imaginez vous en randonnée, il fait froid et vous mettez votre grosse veste bien chaude, évidement c’est très agréable, vous avez chaud durant quelque temps mais… lorsque vous vous arrêtez, vous vous rendez compte que vous êtes en sueur, complètement trempé.

Et là, vous avez directement très froid. Un froid dont il sera impossible de se séparer à moins de se changer complètement ou de tout faire sécher (ce qui est souvent assez difficile en plein milieu d’une randonnée). Pas besoin d’aller en hautes montagnes pour en faire l’expérience, cela peut aussi arriver lors d’une ballade à vélo. Avec l’expérience, on arrive de mieux en mieux à gérer sa transpiration/chaleur (un petit conseil en passant, toujours avoir un peu froid en commençant l’activité, la chaleur produite par le corps compensera).

logan-jamisson
Logan Jamisson en route pour la Supercanaleta du Fitz Roy, Patagonie

Le système des 3 couches pour une efficacité optimale

Mais pour cela, il faut aussi et surtout du matériel adéquat. Du matos respirant et imperméable, chaud quand il le faut et facilement transportable dans son sac. A ce titre le système 3 en 1 est de loin la meilleure combinaison et il rime avec polyvalence. Quel est ce système 3 en 1? « 3 » par ce que cette veste est imperméable, respirante et chaude. « en 1 » parce que toutes ces qualités sont réunies dans 1 seule veste. Et polyvalence puisque en fonction des combinaisons, cette veste s’utilise par tout temps. Que demander de plus? Cette veste est composée de 2 parties.

D’une part, une veste extérieure qui assure l’imperméabilité et l’effet coupe-vent, tout en assurant une excellente respirabilité. Et d’autre part, une veste intérieure en duvet ou équivalent synthétique qui assure la chaleur. Quelque chose de très important lorsqu’on choisit une veste imperméable est sa capacité à « respirer », à laisser passer l’eau issu de la transpiration. Si cette respirabilité est presque nulle, dès le première effort, on se retrouve à tellement transpirer dans la veste qu’on se retrouve autant mouillé que si on était resté sous la pluie.

nelson-pelson
Nelson Pelson sur un sommet vierge en Himalaya, Inde

Respirer

Cette veste extérieure est très respirante grâce à la technologie de Micro-pores. Elle empêche l’eau liquide de passer mais pas l’eau sous forme gazeuse. Or la transpiration est composée de molécules d’eau gazeuses plus petites que celles de la pluie. Dès lors, grâce à la technologie de Micro-pores, vous resterez au sec. Cette veste extérieure seule est donc la compagne idéale pour la randonnée, qu’il pleuve, qu’il vente ou que l’on transpire. De plus cette veste est très légère et compacte une fois rangée dans le sac, et peut donc être emportée partout.

La fibre synthétique, Primaloft

Reste le « problème » de la chaleur, qui n’en sera plus un grâce à la sous couche chaude. Cette doudoune en duvet ou en équivalent synthétique est vraiment un gros apport de chaleur tout en étant également très légère et compacte. Un type de matière utilisée pour cette couche est le Primaloft. Cet équivalent au duvet garantit un apport de chaleur même s’il est mouillé. C’est nettement moins fragile que le duvet et peut également être lavé plus facilement.

Cette veste peut donc sans problème être utilisée seule, même sous fine pluie ou en cas de vent. Le revêtement de cette veste et sa garniture en Primaloft lui permettent de conserver toutes ses qualités d’apport de chaleur. L’une comme l’autre, ces deux couches sont déjà très intéressantes séparément.

Isolé, bien au chaud

La combinaison des deux, durant les journées froides et humides d’hiver lors d’une activité modérée, est exceptionnelle. Si maintenant vous voulez aller courir ou faire une activité beaucoup plus intense comme du ski de randonnée par exemple, la veste extérieur suffira lors de l’activité. Et lors des pauses ou de la descente, la veste intérieure s’ajoutera parfaitement pour vous maintenir au chaud.

La légèreté et la compacité de l’une et de l’autre est un atout majeur pour toutes vos sorties. Vous trouverez toutes ces qualités réunies (technologie Micro-pores et Primaloft) dans la veste Millet Pobeda, ce qui en fait un modèle exemplaire de polyvalence. La qualité Millet en plus!

Écrit par / Découvrez son blog

Passionné d'escalade, d'alpinisme, de ski et de randonnée, Kivik est surtout féru de matériel touchant à ces activités. Conseiller-vendeur pendant 4 ans dans les magasins Lecomte, il continue à tester le matériel et partager son expertise à travers ses différentes expéditions.

Il n’y a aucun commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n"y a pas d"articles dans votre panier